Les voyageurs de l'entre-monde

La malédiction Dalish - Partie 1

02-13 Parvulis (Septembre) 9:29

Elawen et Titus avaient décidé de rejoindre Lothering, tandis que Sten et une quinzaine de mercenaires décidèrent de partir pour la vallée de Ruswold où le Bann Trumhall embauche de nombreux mercenaires pour lutter contre des attaques de brigands. La rumeur que la paye fut généreuse avait suffi pour mobiliser tout ce petit monde. Parmi les mercenaires et les voyageurs de passages en quête de richesse, et d’aventures, il y avait Smogull un éclaireur Chasind fugitif, Méanti Yurlathùin un elfe mage du Cercle, et Grogar un nain arbalètrier.

Il fallait quinze jours de marche pour rejoindre le Bannorn de Trumhall, au sud-est de South Reach, à la lisière de la forêt de Breciliane.
Après une semaine de marche dans les marécages et les champs sans mauvaises rencontres, surement dû au nombre imposant de la troupe armé qui devait effrayer les ennemis potentiels, la bande atteignit Ostagar.
Il n’y avait pas grand-chose à voir. La forteresse n’était plus que ruine, et seule la tour d’Ishal se dressait encore et abritait une petite garnison de soldats qui s’ennuyaient ferme.

Un schisme apparu dans la troupe de mercenaire. Fallait-il prendre la piste dans les collines, plus rapide mais bien plus dangereuse ou remonter vers Lothering par la Voie Imperiale et rejoindre South Reach, ce qui faisait perdre du temps mais sans dangers car patrouillée par les hommes du Roi.

Smogull, Sten, Méanti et Grogar avaient choisi les collines, et les quelques hésitants qui pensaient prendre le risque changèrent rapidement d’avis pour rester avec le gros de la troupe. Voyager avec un Qunari, et un magicien n’était pas vraiment rassurant ni recommandé ; ajoutez à cela un nain et un Chasind, cela avait anéantie toutes velléités. Ainsi se forma le groupe de héros mercenaires, qui laisseraient leurs compagnons de route sans une certaine appréhension pour la suite de leur voyage.

Sur la route, les héros visitent un village appelé Vintiver, à la frontière entre Ferelden et la forêt de Breciliane. Juste avant d’atteindre le village, ils traversent la ferme de la famille Fuldor et très vite, ils se rendent compte que quelque chose ne va pas. La moisson est faite et des corbeaux se repaissent sur le corps d’un homme étalé dans un champs. Lorsqu’ils se rapprochent du cadavre, ils voient un corps lacéré profondément par des griffes.
C’est alors qu’une meute de loups corrompus fond sur eux. Le combat fut rapide et les coupables du massacre tout trouvé. Mais Grogar doutait, vu la taille des blessures que ce soit les loups qui avaient causé cela.

Fuldorfarm.jpg

La suite de la visite de la ferme montra toute une famille, parents, enfants et bébé compris massacrés baignant dans une mare de sang. Sur le mur principal du corps de ferme, était écrit en elfique « Mythal » que Méanti désigna comme la divinité de la Vengeance de sa race.
Le grenier plein de grain de la moisson de Ryot, les vaches, la basse-cour, et le vieux canasson qui servait au travail des champs étaient intouchés. Smogull trouva caché dans les foins fraichement coupés une elfe Dalish blessée et épuisée nommé Eshara. Eshara tenta de s’enfuir ayant peur pour sa vie, mais Smogull la saisi par le col et la ramena jusqu’à ses compagnons. Méanti, visiblement sensible aux charmes de la belle elfe, soigna magiquement ses blessures. Une fois remise sur pied, l’interrogatoire commença, et ils finirent par avoir une histoire bien étrange.

Notre groupe a visité Vintiver il y a deux semaines, au cours de leur fête de la moisson. Nous avons été bien accueillis, alors, mais il y a eu quelques problèmes ; quelques habitants avaient trop bu, et il y a eu une confrontation avec certains de nos jeunes hommes. Des mots durs ont été échangés, et Harralan, un de nos chasseurs, a attaqué le grand forgeron. Le gardien du village les a séparés avant que cela n’en vienne aux mains, mais le mal était fait. Nous n’étions plus le bienvenu et nous sommes parti dès le festival terminé.

Harralan était en colère suite au traitement que notre peuple a subi, mais nos aînés l’ont assigné au poste d’eclaireur tandis que nous avancions dans la forêt de Breciliane, pour lui donner le temps de se calmer. Il a été le premier à disparaître. Une nuit il n'est tout simplement pas revenu de sa reconnaissance.

Puis les autres éclaireurs et chasseurs ont commencé à disparaître, tout comme ceux envoyés à leur recherche. Les anciens ont décidé que nous devrions revenir en arrière, mais il était trop tard. Trois jours après la disparition d’Harralan, avant que nous puissions atteindre le bord de la forêt, ils ont attaqué notre camp. Des engeances émergeant des arbres dans le milieu de la nuit. Mon peuple a été capturé. Ceux qui ont combattu ont été battus ou tués. J'ai également été capturé, et amené à une ruine antique au fond d’une vallée, dans la forêt profonde, hors des sentiers. Le maître des engeances est une abomination. Il se fait appeler Mythallen, qui dans notre langue signifie enfant de la vengeance. J'ai été amené devant lui, puis dans ses appartements. Je suis parvenu à m’échapper, en prenant le lien d’argent brisé que j’ai trouvé sur un autel.

Les engeances m'ont poursuivi, accompagné par une meute de bêtes aboyant. J'ai été blessé, mais j’ai réussi à les éviter, en me cachant parmi les arbres et les ravins dans la forêt pendant plus d'un jour, toujours en mouvement, sans jamais me reposer. Je suis tombé sur la ferme où vous m’avez trouvé et réussi à me cacher dans les foins. J'ai entendu certains des agriculteurs venir…

Les Engeances doivent avoir attaqué. Je me souviens des cris terribles… Puis le silence jusqu'à ce que vous m’ayez trouvé. S'il vous plaît… Vous devez aider mon peuple! Mythallen et ses créatures doivent être arrêtés !

Arrivée au village de Vintiver, l’accueil de la population est franchement hostile à la vue d’Eshara.
Vintiver est tombé en proie à une série d'attaques mystérieuses, depuis le départ des elfes, d'abord sur le bétail et maintenant sur les gens. Ils blâment les elfes, affirmant que les « oreilles de couteau » (comme on les appelle) ont placé une malédiction sur le village. Alors que le groupe avance vers l’auberge, les quatre mercenaires voient un groupe d’homme se former et s’avancer, mené par un colosse qui, vu son accoutrement, doit être le forgeron.

Le dialogue s’engage avec Coalan qui est plus que vindicatif et demande au groupe de partir et surtout d'emmener l’elfe Dalish avec eux. Sten essaie de lui tirer les vers du nez, et l’histoire corrobore celle d’Eshara, du point de vue du forgeron. Mais alors que le ton de la discussion commence à monter et les esprits s’échauffer, Sten à l’autorité intimidante calma les ardeurs et le groupe de villageois se dispersa, laissant un Coalan seul et fulminant.

Après une nuit passée à l’Auberge de la Tonnelle, qui est une petite auberge dont le but principal est de pourvoir aux besoins des marchands itinérants et des rares visiteurs, et de fournir aux locaux une salle commune.  Haran et Kesla Mullin et leurs enfants Finella (16), Dagmar (14), Amina (12), font tourner la petite auberge. Après une nuit tranquille dans les chambres de l’étage en évitant la salle commune, le groupe décida de poursuivre la piste d’Eshara dans la forêt.

Après une bonne journée de marche assez difficile car la forêt était dense et la piste étroite, a se demander comment les wagons de la caravane Dalish parvenaient à passer. Ils atteignirent un petit dégagement où était posté le campement Dalish. Mais là encore, les chariots et wagons présentaient les séquelles d’un combat. Les traces de sang, les chariots renversés, le feu aux braises quasi éteintes, et surtout l’absence de tout elfe, n’étaient pas très rassurant.
Les tours de garde s’organisèrent et il était temps de prendre un peu de repos. Les quelques vivres qu’ils avaient avec eux furent partagés et Méanti et Eshara occupèrent des wagons encore intacts pour passer la nuit.
Il ne fallu pas attendre très longtemps pour que les bruits nocturnes de la forêt soient remplacés par des rires lugubres et étranges. Ces ricanements glaçèrent le sang de Sten et Smogull, et les yeux rouges s’ouvrirent dans l’obscurité, tout autour du camp.

Revenant.jpg

Les revenchards chargèrent et le combat fut intense, Grogar cherchant refuge dans le wagon de Méanti, tandis que Sten et Smogull occupaient le terrain…

Comments

Abdanck

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.