Les voyageurs de l'entre-monde

La rançon du Arl

24-27 Matrinalis (Août) 9:29

Durant cette aventure, le Arl Voychek Neruda attend le retour de ses enfants, de leur longue visite familiale de Denerim, à la forteresse Stenhold. Malheureusement le Arling est submergé par les engeances et le Arl a besoin de tous ses soldats disponibles pour filer au sud arrêter l'incursion.

Ainsi, plutôt que d'envoyer sa garde personnelle pour accompagner son majordome, Alenka, rencontrer les enfants au lieu de rendez-vous, le Arl décide de recruter une poignée de mercenaires pour ce travail…

Le Arl Voychek Neruda est un homme au tempérament colérique, impérieux comme pour compenser sa petite taille. En tant que Arl du Roi, Neruda endosse le poids des responsabilités sur ses épaules, et la recrudescence d'Engeance dans les Terres Sauvages décuplait son anxiété tandis que la forteresse de Stenhold était encore à moitié en ruines.

Titus Helvius Basila un marchand de passage, Elawen Derendil une elfe mage du Cercle, et Sten le Qunari, venu tous deux à la frontière des Terres sauvages Korcari mesurer la menace des engeances; avaient aussi besoin de regarnir leur bourse, que de se trouver dans les bonnes grâces du Arl. C'est ainsi que les trois volontaires prirent la route accompagnés d'Alenka, également mage du Cercle et détachée au service du Arl.

50 pièces d'argent par personne c'était la paye d'un mois pour un soldat, et ça ne se refusait pas pour une simple mission d'escorte. Dame Macia, bien plus posée et diplomate que son mari, offrit un souverain d'or au petit groupe pour les remercier de se porter volontaire alors que la campagne environnante était très dangereuse en ce moment.

En effet, il ne fut pas longtemps pour que le groupe repère un rassemblement de Genlocks alors qu'il s'apprêtait à faire une pause pour se reposer et grignoter au milieu des champs de Ryott dorés.

Une faille dans le sol, où un court d'eau ruisselait lentement, barrait le passage mettant fin à la piste qu'ils suivaient. Les Genlocks, tapis à la lisière de la forêt chargèrent, mais Sten, Titus et Elawen, aidé par la magie d'Alenka terrassèrent les assaillants.

Il était temps de se poser pour panser les blessures, manger et masser les pieds qui avaient marchées toute la journée. Alenka en profita pour se rapprocher d'Elawen pour faire jouer la fibre fraternelle des mages du Cercle.

Expliquant le caractère du Arl, prompt à la colère, à la punition de ses serviteurs et ses esclaves elfes; elles méritaient un peu mieux pour les dangers affrontés et ceux à venir. Mais Elawen, n'était pas vraiment réceptive alors Alenka mit rapidement fin à leur aparté et changea d'interlocuteur.

Elle choisit, le plus vénal, le Qunari étant trop rigide, Titus. Elle lui proposa de faire croire à un kidnapping des enfants au Arl et de réclamer une rançon de 50 souverains d'or au lieu de pièces d'argent.
Les enfants seront sous la garde de Ser Blacker et il est perclus de dettes qu'il sera heureux d'éponger, donc il sera facile de le convaincre.
Les enfants seront bien sûr hors de danger, et il suffira de faire croire au Arl qu'ils ont bien donné la rançon aux ravisseurs et de ramener les enfants.

Titus, acquiesça à Alenka, qui fut heureuse de saisir sa chance de quitter enfin le service de Neruda…
Juste avant le crépuscule le campement fut attaqué par une chouette corrompue croyant faire un repas facile de ces voyageurs égarés, mais elle ne fut pas de taille et tomba rapidement sous les coups.

Le lendemain, ils arrivèrent au point de rendez-vous tandis que le soleil se couchait. Le feu de camp était presque éteint, la carriole qui devait transporter Ser Blaker et les enfants gisait sur le côté, une roue avait quitter l'essieu.
Des traces quittaient le campement pour s'éloigner vers le promontoire, et un cri perçant déchira la nuit tombante.

Se ruant dans la direction du cri, le groupe émergea d'un bosquet pour voir à mi-distance du haut de la colline, séparé par une gorge, un groupe de genlocks, mené par un couple de hurlock et des loups corrompus par l'Immatériel.
Les assaillants fondaient sur Ser Blaker Corbin accompagné par Ser Bridget et les deux enfants Neruda, Hana et Joseph.

Le combat fut rude, mais les engeances furent détruites et les enfants, Ser Blaker et Ser Bridget sauvés. Hana Neruda se révélant même être douée de magie et non déclarée au Cercle.

Sur le chemin du retour, Titus, décida de raconter le plan d'Alenka à Sten et Elawen. Mais faute d'un commun accord, il fut décidé de rendre les enfants sans autre forme de procès. Les trois compères décidèrent d'assommer dans leur sommeil Alenka et Ser Blaker visiblement de mêche. Et c'est ligotés qu'ils firent tous ensemble le chemin du retour.
Arrivés à la forteresse, les mercenaires furent payés, aux accusations portées par Titus envers Alenka auprès du Arl, la mage nia tout en bloc, prétextant une manœuvre de ces mercenaires pour grappiller une rallonge à leur paiement avec leurs inventions fantaisistes.

Le Arl qui avait d'autres chats a fouetter, balaya tout cela d'un revers de la main, et Alenka garderait sûrement un rancune tenace envers Sten, Titus et Elawen.
Et il n'est jamais bon d'avoir des problèmes avec un mage du Cercle…

 

Comments

Abdanck

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.